Un très grand Homme nous a quité voici deux jours,l'Abbé Pierre de son vrai nom l'Abbé Henri Grouès,à l'age de 94 ans.Pourquoi en parler dans un blog concernant la Mémoire sur la période de la Seconde Guerre Mondiale?Et bien parce que nous le connaissons tous de part son dévouement et son combat(car assurément cela en était un)envers les plus démuni mais pas en tant que résistant lors de la période sombre de notre histoire.

C'est dans la région du Vercors que l'Abbé Henri Grouès sévi pendant l'occupation et c'est de là qu'il trouvera son pseudonyme que l'on connait et qu'il gardera tout le long de sa vie.Etant quelqu'un de très malade,il lui fut conseillé par ses médecins de vivre dans les régions de montagne.En Octobre 1940 il deviendra aumonier de l'hopital de La Mure(Isère)puis d'un orphelinat à la Cote-Saint-André.En 1942,il se trouve à la cathédrale Notre-Dame comme vicaire(pretre adjoint au curé).Il y recueillera des enfants juifs dont les familles ont ete arretées lors des rafles en zone sud.Avec l'aide d'une soeur de Notre-Dame de Sion,il leur fera établir de faux papiers.Grace à ses documents,l'Abbé Pierre mettra en place des filières d'évasion par la Suisse.Dans cette meme période,il réussira à exfiltrer vers ce pays dans une fausse ambulance Jacques De Gaulle,l'un des trois frères du chef de la France Libre,gravement malade et recherché par la gestapo.En Février 1943,l'Abbé Pierre viendra en aide aux réfractaires du STO(service du travail obligatoire).En Mai 1944,les allemands l'arrete à Cambo-les-Bains(Pyrénées-Atlantiques)et il s'en échappera et rejoindra Alger.Nommé aumonier sur le Jean Bart en Aout 1944,il le sera aussi l'année suivante mais de la marine à Paris.Suite à ses activités dans la Résistance et d'aumonier dans la marine,il sera fait chevalier de la Légion d'Honneur à titre militaire en 1946.En Décembre 1980,il est promu officier,puis commandeur en Décembre 1987.Il sera élévé à la dignité de grand officier en Juillet 1992,puis à la dignité de grand-croix en Juillet 2004.Il était également décoré de la Médaille de la Résistance et de la Croix de guerre 39-45 avec palmes.

Pour finir une anecdote assez drole car étant gamin il pensait devenir "missionnaire","marin" ou "brigand".Il se réjouissait à l'idée que la gestapo et le régime de Vichy le prenait pour un brigand.

Repose en paix l'Abbé,l'Histoire et le coeur des gens garderont des souvenirs impérissables d'un homme d'une incroyable énergie,de bonté et d'humanisme.Un exemple pour nous tous.